« Cette eau
ne trouble pas le vin »

...comme le stipulait l’étiquette de la bouteille de Quézac de 1906.

La source minérale de Quézac jaillit naturellement gazeuse au pied du village D’ISPAGNAC. Cette source était déjà connue à l’époque gallo-romaine. Ce n’est qu’au 18ème siècle que l’on commence à comprendre ses propriétés thérapeutiques : l’eau minérale de Quézac est naturellement riche en bicarbonates, en sodium, en calcium et magnésium. Elle est, de plus, exempte de nitrates.

Si l’eau minérale gazeuse de Quézac est si prisée c’est peut-être parce qu’elle « ne trouble pas le vin » comme le stipule cette étiquette originale de 1906 ? Ou plus vraisemblablement, parce qu’elle vient d’un lieu vrai, ouè elle puise ses richesses dans un territoire riche de sa santé naturelle.

Ancienne étiquette de bouteille d'eau Quézac
étiquette de la bouteille d'eau minérale Quezac de 1906
Quézac en bouteille de 50cl
50 CL
Quézac en bouteille de 115cl
115 CL

Paisible,
authentique,
préservée

La Lozère l'est sans aucun doute, mais ne vous leurrez pas,
elle n'est pas coupée du monde !

Pas un, ni deux, ni même trois : ce sont bien 6 GR qui parcourent le département, soit autant d'opportunités de découvertes et d'évasion. - Chacun sa route, chacun son chemin ! : ce refrain, que vous connaissez sans doute, prend en Lozère tout son sens. C'est par exemple pour oublier sa bien-aimée, repartie vivre aux Etats-Unis, que le jeune Stevenson se décida à traverser les Cévennes à l'automne 1878, seulement accompagné de Modestine, sa fidèle ânesse... à présent, "son" GR, le GR 70, voit s'entrecroiser adeptes du trail, familles à dos d'âne et passionnés de littérature. Plus à l'ouest, place aux pèlerins engagés sur le mythique chemin de Saint-Jacques (GR 65).

Affiche Quézac Toujours pas de gratte-ciel depuis 1901
Affiche Quézac Toujours pas de périphérique depuis 1901
Affiche Quézac Toujours pas de centre spatial depuis 1901

Thomas Hayman est un illustrateur, graphiste, motion designer et sound designer. Il conçoit et "façonne" ses projets d'images dans leur ensemble. C’est à lui que l’on doit la nouvelle identité de l’eau minérale Quézac.

Retrouvez l'actualité de Quézac sur

Une histoire
(d'eau) minérale

Le grès, c'est avant tout une roche. Et niveau roche, la Lozère en connaît un rayon. Au nord du département, et sur le mont Lozère, le granite domine. Ses gros blocs, parfois entrecoupés d'orgues basaltiques, parsèment les immenses plateaux de l'Aubrac et transforment chaque habitation ou buron en véritable forteresse. Alors quand c'est un château, un vrai, qui se pare de granite, inutile d'essayer d'en forcer l'entrée ! Ce n'est d'ailleurs sans doute pas un hasard si le château de La Baume (le "petit Versailles du Gévaudan"), la tour de La Garde-Guérin et sa jumelle d'Apcher sont toujours debout... Autre lieu, autre roche : les Cévennes font la part belle au schiste, à l'étrange aspect de mille-feuille. S'il peut sembler bien frêle, par rapport à son voisin du nord, le schiste est pourtant le terreau d'arbres gigantesques et souvent centenaires : les châtaigniers. L'"arbre à pain", comme il est ici surnommé, a nourri des générations de Lozériens, et fait encore le bonheur des gourmands ! Last but not least, le calcaire complète le tableau. Roche des causses et des gorges, ses surprenantes formations sont empreintes de légendes. Avec ses pics acérés et ses blocs en désordre, le Pas de Soucy serait ainsi le résultat d'un combat acharné entre Sainte-Enimie et une créature diabolique. Une bien belle victoire, à célébrer autour d'un plateau de fromages de brebis, sur les tout proches Causses Méjean ou de Sauveterre !
Et ce plan de captage de la source atteste de l’univers minéral duquel l’eau minérale de Quézac jaillit.

Plan de captage de la source Quézac
Plan de captage de la source Quézac de 1946

Un paysage
classé
à l'UNESCO

Il y a plus de places dans le Stade de France que d'habitants en Lozère. Mais comme on dit, ce qui compte n'est pas tant la quantité que la qualité ! Et en Lozère, il n'y a peut-être pas beaucoup d'hommes et de femmes, mais ils ont marqué l'histoire et façonné leur pays. "Paysage culturel de l'agro-pastoralisme méditerranéen" : ça vous parle ? Un nom un peu à rallonge, il faut bien l'avouer, mais qui cache une réalité des plus nobles : le classement à l'UNESCO des Causses et Cévennes. Les paysages lozériens sont le fruit du travail acharné de générations d'agriculteurs et d'une pratique, la transhumance. Si elle maintient ouverts les paysages et chemins, la transhumance est aussi un événement festif, fédérateur.